Les formes plurielles des écritures de la réception

Les formes plurielles des écritures de la réception

Volume I : Genres, espaces et formes
Coordination éditoriale de Marie-Josée Fourtanier, François Le Goff
Presses universitaires de Namur | Diptyque n° 34


Depuis près de vingt ans, la communauté des chercheurs en didactique de la littérature s'est attachée à décrire et à interroger les expériences de lecture littéraire dans la formation des élèves, des étudiants, des enseignants. La diversité des études a montré combien la dimension scripturale constitue un paradigme clé dans les apprentissages de la lecture littéraire et dans la formation d'un sujet-lecteur. Écriture-trace, écriture-mémoire, l'écriture prolonge la lecture et joue un rôle déterminant dans les dispositifs d’évaluation de l’école à l’université. À rebours, l’attention portée au développement de la compétence esthétique et l’importance accordée à l’activité du lecteur ont libéré les pratiques d’écriture, tracé de nouvelles voies et confirmé leur valeur heuristique.

Comment sont identifiées, classées, les écritures de la réception dans les curricula des différents systèmes éducatifs ? Dans quelle mesure la pratique experte - celle de l’artiste, celle de l’écrivain dans sa correspondance, dans ses carnets, par exemple - intervient-elle dans les dispositifs de formation ? Quelles formes peut prendre à l’école et à l’université le discours sur l’œuvre ? Quels rapports l’expression singulière du lecteur entretient-elle avec les formes rhétoriques en usage ou les langages de spécialité, de nature métatextuelle ?

Les textes de cet ouvrage en deux volumes apportent des éclairages multiples et complémentaires à ces questions sensibles de la réception des textes littéraires, de la trace laissée du souvenir de lecture et des modes d’expression du texte du lecteur. Ils témoignent, chacun à leur manière, de la nécessité de penser l’enseignement de la littérature dans une étroite association de la lecture et de l’écriture, émancipée des cadres rhétoriques du commentaire.

Sonya Florey

Sonya Florey est professeure ordinaire en didactique de la littérature a la Haute École Pédagogique du canton de Vaud (HEP Vaud). Elle contribue a la formation des futur·e·s enseignant·e·s de français, dans les filieres primaire et secondaire. La littérature de jeunesse et la littérature de l'extrême-contemporain – avec leurs didactisations respectives – ainsi que les enjeux du numérique et du néolibéralisme en milieu scolaire constituent ses champs de recherche prioritaires.


Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Littérature de l'altérité, altérités de la littérature
Moi, nous, les autres, le monde
Dans la lignée des études sur la réception, les chercheurs en didactique de la littérature se sont interrogés sur les processus d'appropriation d’une œuvre littéraire, en particulier les mécanismes de projection du lecteur.






Enjeux n°91
Hiver 2017



Les temps et les lieux de la lecture
Les textes rassemblés dans ce volume témoignent de l'évolution actuelle des travaux dans le domaine de la didactique de la littérature et traitent d’une grande diversité de contextes d’enseignement en Europe, au Canada et au Brésil.









Nous Vous Suggérons Aussi

L'évaluation des compétences langagières
Un regard franco-allemand sur les défis et perspectives actuels

Collection

Diptyque

Sujets

Pédagogie : Didactique du français