L'évaluation en classe de français, outil didactique et politique

L'évaluation en classe de français, outil didactique et politique

Contributions de Daniel Bart, Catherine Brissaud, Jean-Charles Chabanne, Glais Sales Cordeiro, Bertrand Daunay, Jean-François de Pietro, Joaquim Dolz, Jean-Louis Dumortier, Virginie Dupont, Érick Falardeau, Thierry Geoffre, Geneviève Hindryckx, Bernadette Kervyn, Pascale Lefrançois, Lucie Mottier Lopez, Murielle Roth, Veronica Sanchez Abchi, Patricia Schillings, Sophie Serry, Yves Soulé, Catherine Tobola Couchepin
Presses universitaires de Namur | Recherches en didactique du français n° 8


L'influence grandissante du monde économique sur l’école occidentale a favorisé la création d’une multitude d’indicateurs et d’évaluations censés rendre compte de l’efficacité des systèmes éducatifs. Les résultats des épreuves internationales comme PISA ainsi que les classements internationaux qu’ils entrainent influencent les politiques éducatives et les pratiques enseignantes. En français, discipline scolaire particulièrement sensible politiquement, les pratiques d’évaluation sommative prennent ainsi souvent le pas sur les évaluations formatives, davantage centrées sur les apprentissages des élèves et sur les indices de leur progression.

Les contributeurs de cet ouvrage mettent en tension ces différents volets de l’évaluation en français, étudiant à travers les tâches langagières spécifiques à cette discipline la façon dont les enseignants et les institutions interprètent leur mandat d’évaluation.

Deux ensembles de travaux structurent cet ouvrage : ceux portant sur les pratiques d’évaluation en classe et ceux qui abordent les tests d’évaluation certificative, dans une perspective nationale ou internationale.

Joaquim Dolz

Joaquim Dolz est professeur en didactique des langues et formation des enseignants à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l’université de Genève. Membre et coordinateur de l’équipe GRAFE de Genève, ses recherches actuelles portent sur l’enseignement et l’apprentissage de l’expression orale et écrite et sur la formation des enseignants. Auteur de nombreux articles en didactique du français, les ouvrages les plus connus portent sur l’enseignement des genres oraux et écrits à l’école (2001 et 2004), sur les objets enseignés en classe de français (2009), sur les obstacles et les difficultés d’apprentissage des élèves (2008), sur la formation des enseignants (2018) et sur la sociodidactique des langues (2019).  



Formation des enseignants et enseignement de la lecture et de l'écriture
Recherches sur les pratiques Actes du symposium de Sherbrooke (Québec) Colloque international REF 9 et 10 octobre 2007
Joaquim Dolz, Sylvie Plane
Quels sont les objets enseignés dans un cours de lecture et/ou d'écriture? Quels sont les dispositifs mis au point par les enseignants? Quels sont les gestes qui caractérisent leurs interventions? Comment les apprenants s'engagent-ils dans les...


Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Questionner l'articulation entre théories et pratiques en didactique du français
Pour questionner les liens entre théories et pratiques en didactique du français, le présent volume propose cinq entrées ou prismes complémentaires : les publications, les méthodologies, les expérimentations de dispositifs didactiques, les ingénieries didactiques et, in fine, deux ouvertures qui permettent de prolonger la réflexion.



L'étude du fonctionnement de la langue dans la discipline Français : quelles articulations ?
Depuis une cinquantaine d'années, les directives générales des différents pays de la francophonie affirment que, outre la construction d’une représentation de la langue comme système, l’enseignement de la langue est (ou devrait être) au service de la lecture et de l’écriture. Mais comment se réalise cette double finalité ?



L'oral aujourd'hui : perspectives didactiques
Cet ouvrage est de nature à intéresser les enseignant-e-s, qui pourront y trouver des outils, des pistes, les formateurs et formatrices – de nombreuses contributions évoquant de manière concrète des questions liées à la formation –, les didacticien-ne-s des langues et… tous les adeptes de l'oral, sous toutes ses formes !