Les formes plurielles des écritures de la réception

Les formes plurielles des écritures de la réception

Volume II : Affects et temporalités
Presses universitaires de Namur | Diptyque n° 34


Depuis près de vingt ans, la communauté des chercheurs en didactique de la littérature s'est attachée à décrire et à interroger les expériences de lecture littéraire dans la formation des élèves, des étudiants, des enseignants. La diversité des études a montré combien la dimension scripturale constitue un paradigme clé dans les apprentissages de la lecture littéraire et dans la formation d'un sujet-lecteur. Écriture-trace, écriture-mémoire, l'écriture prolonge la lecture et joue un rôle déterminant dans les dispositifs d’évaluation de l’école à l’université. À rebours, l’attention portée au développement de la compétence esthétique et l’importance accordée à l’activité du lecteur ont libéré les pratiques d’écriture, tracé de nouvelles voies et confirmé leur valeur heuristique.

Comment sont identifiées, classées, les écritures de la réception dans les curricula des différents systèmes éducatifs ? Dans quelle mesure la pratique experte - celle de l’artiste, celle de l’écrivain dans sa correspondance, dans ses carnets, par exemple - intervient-elle dans les dispositifs de formation ? Quelles formes peut prendre à l’école et à l’université le discours sur l’œuvre ? Quels rapports l’expression singulière du lecteur entretient-elle avec les formes rhétoriques en usage ou les langages de spécialité, de nature métatextuelle ?

Les textes de cet ouvrage en deux volumes apportent des éclairages multiples et complémentaires à ces questions sensibles de la réception des textes littéraires, de la trace laissée du souvenir de lecture et des modes d’expression du texte du lecteur. Ils témoignent, chacun à leur manière, de la nécessité de penser l’enseignement de la littérature dans une étroite association de la lecture et de l’écriture, émancipée des cadres rhétoriques du commentaire.

Caroline Scheepers

Docteure en Langues et Lettres, docteure en Sciences de l'Éducation, Caroline Scheepers est professeure à l’Université Saint-Louis – Bruxelles où elle coordonne la Cellule d’Appui pédagogique, chargée de former et d’accompagner les enseignants de l’université. Ses enseignements portent sur les pratiques langagières à l’université. Quant à ses recherches, elles s’inscrivent au croisement entre la linguistique, la didactique du français et la pédagogie universitaire, en s’attachant aux littéracies scolaires ou universitaires et, plus particulièrement à la question de l’auctorialité.


Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Questionner l'articulation entre théories et pratiques en didactique du français
Pour questionner les liens entre théories et pratiques en didactique du français, le présent volume propose cinq entrées ou prismes complémentaires : les publications, les méthodologies, les expérimentations de dispositifs didactiques, les ingénieries didactiques et, in fine, deux ouvertures qui permettent de prolonger la réflexion.



L'oral aujourd'hui : perspectives didactiques
Cet ouvrage est de nature à intéresser les enseignant-e-s, qui pourront y trouver des outils, des pistes, les formateurs et formatrices – de nombreuses contributions évoquant de manière concrète des questions liées à la formation –, les didacticien-ne-s des langues et… tous les adeptes de l'oral, sous toutes ses formes !



Argumenter dans les écrits scientifiques
S'il n’est pas faux de considérer que, selon une formule stéréotypée, « l’argumentation est au cœur des écrits scientifiques », les travaux des linguistes et des didacticiens montrent toutefois que la question est complexe....



Littérature, langue et didactique
Hommages à Jean-Louis Dumortier
Les collègues et amis de Jean-Louis Dumortier ont souhaité rendre hommage à un romaniste amoureux de la langue, curieux de ses usages et soucieux de son enseignement-apprentissage.



De la maîtrise du français aux littéracies dans l'enseignement supérieur
Du « perfectionnement en langue française » au « développement de compétences langagières », un long chemin a été parcouru, tant dans l'accompagnement des étudiants que dans la recherche en didactique du français. En effet, la reconnaissance...