Littérature de l'altérité, altérités de la littérature

Littérature de l'altérité, altérités de la littérature

Moi, nous, les autres, le monde
Presses universitaires de Namur | Diptyque n° 41


Dans la lignée des études sur la réception, les chercheurs en didactique de la littérature se sont interrogés sur les processus d'appropriation d’une œuvre littéraire, en particulier les mécanismes de projection du lecteur. Comment, dans la diversité des contextes scolaires et universitaires, mobiliser le potentiel de sujet lecteur de chacun ? Comment concilier la littérature comme lieu de construction de savoirs, d’expériences de soi et du monde, et les exigences institutionnelles qui raisonnent en termes d’évaluation ? Dans ce contexte où l’élève a tendance à se positionner en termes de légitimité — et souvent d’illégitimité — vis-à-vis de pratiques sociales de référence, comment faire en sorte que la littérature demeure un lieu de découverte de soi, de questionnement ouvert, de confrontation entre soi et le monde, d’appréhension de l’altérité dans toute sa dialectique complexe ? Ces actes des « 18èmes Rencontres des chercheurs en didactique de la littérature » s’interrogent ainsi sur la manière dont le lecteur littéraire, en contextes scolaire et universitaire, met à l’épreuve le concept d’altérité, dans ses dimensions conjointement anthropologiques, philosophiques et sociologiques.

Nadine Pairis

Nadine Pairis est chercheure en Sciences de l'Éducation à l’Université Toulouse Jean Jaurès, Laboratoire EFTS et a consacré sa thèse à l’appropriation de la littérature de jeunesse et des arts visuels par des élèves en difficulté scolaire, situés dans un Réseau d’Éducation Prioritaire, en cycles 2 et 3. Elle a enseigné, en Sciences de l’Éducation, la découverte du monde de l’éducation scolaire, la connaissance de l’école et de l’élève, la spécialisation en Éducation et Formation, la formation à la recherche, le traitement des questions relatives à la formation épistémologique et
méthodologique centrée sur le traitement et l’analyse des données. Elle s’intéresse, plus particulièrement, à la synergie entre pédagogies actives et socio-constructivisme. Elle travaille sur la transmission de la littérature de jeunesse et des arts visuels, grâce à l’écriture créative, afin d’accompagner l’apprentissage des élèves à risque de décrochage scolaire par l’intermédiaire
de dispositifs didactiques. Elle a développé une pratique de la médiation en milieu scolaire et entretient une réflexion vivante sur les liens entre les références culturelles et la conduite de création.








Nous Vous Suggérons Aussi

Le Carnet de "Dolbreuse" / Nerval en sa nuit
Gabrielle Chamarat, Jean Guillaume

Collection

Diptyque

Sujets

Langues et littératures