Le Père Camille-Jean Joset (1912-1992)

Le Père Camille-Jean Joset (1912-1992)

Notice biographique publiée à l'occasion du soixantième anniversaire de la fondation de l'Institut Moretus Plantin
Presses universitaires de Namur | Histoire, Art et Archéologie


L'itinéraire de Camille-Jean Joset (1912-1992) est étonnant à certains égards. Rares sont ceux qui le connaissent dans son intégralité. La force de caractère de l’intéressé n’est pas due au hasard: elle est le fruit d’une éducation donnée par la famille; elle résulte aussi des épreuves vécues durant la prime enfance, obscurcie par l’absence du père, et pendant les premières années de vie religieuse, marquées par la souffrance. Ainsi se forge une personnalité hors du commun. Résistant à l’occupant, parfois aussi à ses supérieurs, le Père Joset est un professeur d’université au parcours atypique, qui marque plusieurs générations d’étudiants. Il est aussi un négociateur habile et un gestionnaire avisé. Il s’est identifié aux Facultés de Namur, donnant le meilleur de lui-même. En une telle personnalité, l’université jésuite reconnaît un de ses architectes.




Nous Vous Suggérons Aussi

Quand l'image (dé)mobilise
Iconographie et mouvements sociaux au XXe siècle

Collection

Histoire, Art et Archéologie

Sujets

Art et histoire : Histoire